Histoire de Nerja | Málaga, Andalousie, Espagne


Trouvez votre hébergement!

Des questions?https://nerja.costasur.com/fr/index.html

Des questions?

Nous avons le guide le plus complet de votre destination, donc, si vous cherchez des informations, vous avez trouvé la meilleure source ...

Votre billet onlinehttps://nerja.costasur.com/fr/horaire-autobus.html

Votre billet online

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Tous sont des avantageshttps://nerja.costasur.com/fr/location-voitures.html

Tous sont des avantages

Briser les mythes : louer une voiture n’est pas cher. Découvrez le bon marché que vous pouvez aller à déplacer comme vous le souhaitez pendant vos vacances avec Costasur.

Louer

Plus vite encore!http://trenes.rumbo.es/msr/route/searching.do

Plus vite encore!

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Consultez votre offrehttp://vuelos.rumbo.es/vg1/searching.do

Consultez votre offre

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Parkinghttps://nerja.costasur.com/fr/parking-airport.html

Parking

Vous voulez laissez votre voiture à l'aéroport?. Costasur vous offre le meilleur prix du marché, à des prix imbattables.

Recherche de parking

Ferryhttps://nerja.costasur.com/fr/ferrys-nerja.html

Ferry

Vous cherchez Ferry? Il y a des centaines de destinations que vous pouvez atteindre par mer, nous les avons tous.

Voyager avec le ferry

https://nerja.costasur.com/fr/les-activites-de-loisirs.html

Nous proposons des options pour éviter l'ennui, utilisez notre outil de recherche et faites quelque chose de différent de vos vacances!

Chercher des activités

Nerja possède une histoire passionnante et un patrimoine historique riche. Vous pourrez découvrir dans cette rubrique l'histoire Nerja.

Si vous êtes interressés par l'histoire Nerja, vous trouverez dans ce descriptif, un résumé des évènements qui ont marqués la ville.

Dans l’Antiquité :

Les récentes découvertes archéologiques de la grotte de Nerja ont révélés des dépôts allant de l’époque Paléolithique au Bronze, par l'intermédiaire du mésolithique et du néolithique.
On peu affirmer avec certitude la domination romaine à l’époque impérial grâce aux nombreux objets retrouvés vers la Vega de Nerja : poteries, matériel d’architecture, céramique et pièces de l’époque de Louis Le Pieux. Cependant le site le plus intéressant est sans doute El Lugarejo à Maro.


Moyen Age :

Narija, -petite ferme dans la communauté rurale-qui a donné son nom à Nerja, possède une domination musulmane. Narija signifie ‘fontaine abondante ‘, les musulmans nommèrent la ville ainsi car ce village venait de ‘jaillir’. On retrouva des écrits du poète Ibn Saadi datant de l’an 917, le premier poète à écrire des vers sur Nerja « Couché sur les tapis aux couleurs magiques, les paupières lourdes d’un sommeil bienveillant, mes yeux revoyaient Narixa, ma Narixa jaillissant entre les fleurs de toute la force de sa beauté ».


Epoque Moderne :

La reconquête chrétienne de Nerja a commencé après les guerres de Grenade et fut déclarée par les Rois Catholiques au XVe siècle. Nerja fut reconquise par les catholiques en 1417, mais les musulmans restèrent dans la ville. La construction du Castillo Bajo de Nerja, située dans ce qui est maintenant le Balcon de Europa, date de cette période. A cette époque 3 religions cohabitaient : les chrétiens, les arabes et les juifs, jusqu’à ce qu’un nouvel arrêté obligea toutes les personnes qui n’étaient pas chrétiennes à se convertir ou à abandonner le royaume. Les juifs et les musulmans furent obligés d’abandonner les terres où ils avaient vécues depuis si longtemps. L’histoire raconte que la plage du ‘El Salon’ de Nerja fut baptisée ainsi car lors de leur départ par la mer, les juifs s’éloignaient en disant le mot ‘Shalom’.
Les habitants de Castille, les Asturies, Galice et Valencia vinrent alors s’installer à Nerja. La guerre contre les musulmans voulant récupérer Nerja, était le quotidien de la ville. En 1515, Nerja signa une ‘Charte d’Autonomie’ pour ne plus appartenir à Vélèz et mettre fin aux attaques. Son territoire fut alors délimité par la rivière Chíllar, la Fuente del Esparto, El Madroño, la rivière de la Miel et Cantarriján. Le village put alors commencer son expansion et se consacrer à la culture des terres et à l’élevage des vers à soie.

La dernière bataille contre les musulmans fut livrée en 1567. Les chrétiens gagnèrent et emprisonnèrent les derniers survivants maures. De nombreuses tours de gardes (Torre de los Guardas) furent construitent pour protéger les terres de la menace constante des attaques des pirates musulmans. Nerja construisit notamment la Torrecilla, qui se trouve sur l’actuelle plage qui porte ce nom.
Au cours des années suivantes, Nerja enregistra une forte croissance démographique et économique. On construisit la première usine de cannes à sucre du pays, qui se trouve aujourd’hui à Frigiliana et dans laquelle on produit le miel de Caña. Des églises furent érigées à Nerja et à Maro, et on restaura le château Castillo Alto.


Le 18e siècle :

Il fut vécu comme le ‘siècle d’or’ de Nerja. La politique des Bourbons prend un tournant décisif en faveur du développement des communes espagnoles. Les postes de maires et régisseurs n’appartement plus à la noblesse et le patrimoine de Nerja fut distribué aux habitants.
L’architecture de la ville se modifie, les rues sont pavées et les églises rénovées. Les systèmes d’agriculture s’améliorent et des dispositifs d’irrigation sont mis en place permettant d’augmenter la production. Les produits locaux tels que la canne à sucre, le vin et la farine commence à être exportés et commence l’exploitation des forêts et mines de Nerja.



Le 19e siècle :

Une longue période de la stabilité suivie jusqu’au 19ème siècle. Lors de l'invasion napoléonienne, Nerja fut pillée par les troupes françaises lors de la guerre d’Indépendance. Les habitants et les troupes anglaises détruisirent le château de Nerja et La Torrecilla, pour éviter que les français puissent s’y cacher. Cette période néfaste culmina en 1884, à la date du tremblement de terre qui s’abattit sur la ville de Nerja et provoqua la panique de ses habitants et de graves dommages matériels. La fin du XIXe siècle marque le déclin de Nerja. L’invasion de parasites et les épidémies détruisent les récoltes et tuent les bêtes. Beaucoup d’habitants de Nerja fuient la ville pour se rendre en Amérique du Sud dans l’espoir de trouver un travail et une vie meilleure. La ville ne compte plus que 7000 habitants qui, faute d’argent, sont contraints d’y rester.



Le 20e siècle :

Les premières années de cette nouvelle ère furent marquées par le choléra, les révoltes et la pauvreté. Le chômage augmente et le village est victime de conditions météo qui ne permettent pas la culture des terres ni de faire face à une crise de plus en plus grave. L’armée franquiste arrivée dans le continent Nord Africain entraine une guerre civile. Lors de son entrée par Málaga, les habitants de Nerja tentent de fuirent par Almeria et sont victimes de bombardements et de fusillades.



Les années 50 :
La vie de la ville commence à se développer durant ces années, en particulier après la découverte des grottes de Nerja et de l'afflux progressif des touristes européens. Le monument ouvre ses portes au public en 1960 et attire de nombreux journalistes. La grotte devint alors la principale source de revenus de la zone. Dans les années 80, la commune de Nerja se fit connaitre dans toute l’Espagne grâce au tournage de la célèbre série télé espagnole « Verano Azul ». Cette série narre les aventures d’amis en vacances sur la côte. L'exploitation touristique Nerja a placé dans une situation économique privilégiée.

Ofertas

Autres sites et alternatives Costasur

Autres pages pour cette destination